La Trance Sans Dante


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 2: A le recherche des maitresse.

Aller en bas 
AuteurMessage
Rajje
Petit Tofu
Petit Tofu
Rajje

Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 33
Date d'inscription : 27/03/2009

2: A le recherche des maitresse. Empty
MessageSujet: 2: A le recherche des maitresse.   2: A le recherche des maitresse. Icon_minitimeLun 30 Mar - 15:51

A la recherche des maitresse

Au premier rayon de soleil de sa nuit passer avec la Sramette au cheveux noirs, Temosar se réveilla. Sa conquête du soir étai encore endormi, il la regardas un moment dormir puis ce leva pour partir vers la boulangerie le plus proche, afin d’y acheter trois briochettes. Il retourna cher la belle encore endormi et déposa les briochettes sur la table non loin du lit. Il la regarda encore un moment dormir avant de se diriger vers la porte d’entrée .il jeta un dernier regard vers elle et sorti.

*Me voila seul a la recherche de trois femme hautement placé, mais par ou commencer mais recherche ?*

Déambulent au hasard des rue a travers Astrub, il s’arrêta devant l’hôtel de vente des forgeront afin di observes les nouvelle épée dont il ne se servirais jamais. Quand tout a coup son attention bloqua sur une griffe aiguiser estampiller « Ardath ». Il resta un instant a réfléchir puis accouru vers l’atelier des forgeron du village la il consulta la liste des forgeur d’épée et pu en effet y voir le nom de Ardath dessus. Mais un problème vint perturbes le félin. Elle se trouver selon le registre dans les ateliers Bontarien. Peu importe il avais une chance de rencontres une maîtresse il n’allais pas la laisser passer.

Il se dirigea vers le Zaap au centre du villages, la il toucha une rune correspondent au plaines rocheuses. Tout a coup il fut absorbes par le portail magique, une sensation de froid glacial le prit alors qu’une lumière plus blanche que possible l’aveugles. Le tout en moins d’une seconde, il retrouva la vue au milieu de la plaine. Temosar regarda vers l’ouest et pus apercevoir au loin la cites blanche.

Il sorti son saut sifflard qu’il porta a sa bouche afin de souffler aussi fort qu’il pus dedans, un sifflement des plus aigue et désagréable en sorti et une dragodinde rousse pus s’apercevoir au loin. Arrivant par l’est a toute allure en direction de L’ecaflip. Il pris ces appui au sol attendant avec impatience que sa monture arrive a son niveau. Puis bondit en l’air afin de retombes en scelle sans arrêtes la course de la bête en direction de Bonta. Cavalent a toute allure a travers le bois de Litneg et ces trool gigantesque, il ralenti le pas arrivant a proximité de la muraille.

Il descendit de sa dragodinde a quelque mètre des rempart pour termines le chemin a pied. Les lieux lui étaient familiers. Il avais déjà fais des assaut contre les rempart alors qu’il servait Brakmar, il avait ainsi pus prendre connaissance de l’entres est de la ville qui était bien moins gardes que l’entres principale. Il avança prudemment, vue un groupe de milicien fessait leur ronde allant du nord au sud devant l’entres.

Il profita de leur montes vers le nord pour se faufiles dans leur dos et rentres dans les fortification. Une fois a l’intérieur il se mit a la recherche du quartier des forgeron. Les premières braises des forges fraîchement allumées se fit sentir non loin se qui l’aida a très vite arrives devant l’atelier principal.
Il entra et tomba nez a nez avec Dame Ardath, mais mieux qu’il ne pouvait l’espérez Dame Limna étai la aussi.


Il salua les deux femme et fut coupez par Limna, qui devait partir règles une importante affaire. Mais avant son départ elle lui donna un parchemin liée a elle qui permettras a l’ecaflip de la retrouves plus tard.

Quand a Ardath elle fut des plus chaleureuse, très attentive elle questionna Temosar sur ces motivation et projet. Beaucoup de principe qu’elle cita devant lui le dépasser complètement, tel que la confiance et la fraternité. Mais c’étais malgré tous cela qu’il étai venu cherches de si loin. Ils fut donc d’accord sur le fait qu’il avais beaucoup a apprendre des seriane, et qu’il pouvais être un très bon élément. La belle iop lui donna donc son approbation.
Il remercia comme il se doit la belle, et s’empressa de boire une potion bleutée au goût amer qui le fit disparaître dans une fumé blanchâtre.


De retour à Astrub, la foule beugla toutes sortes d’affaires les plus inintéressantes. Au milieu de ce brouhaha, il sorti le parchemin lié de Limna afin de voir si elle était dans les alentours pour passer son prochain entretien. Par chance l’Osamodas était dans la maison des Serianes, à deux pas de la place du zaap. Se dirigeant d’un pas décidé vers la maison, il hésita un instant, arrivé sur le pas de la porte.

*hum étrange sensation… je verrais bien après tout je ne peux plus reculer à présent.*

Temosar ouvrit la porte. Il vit Limna, assise à la table une bouteille de vin ouverte était posée dessus, mais pas entamée et deux verres à coté…
Elle le convia à s’asseoir à ses cotés, remplit les deux verres et commença à l’interroger sur ses intentions, projets et son passé tout comme l’avait fait Ardath. Mais chaque question qu’elle lui posait lui semblait cacher une autre question.


Agacé par l’épilogue dans laquelle ils s’étaient engagés, il fut prit par un accès de colère qui put très clairement se faire sentir. Cet excès fut aussi très vite dissipé, il n’en était pas moins révélateur sur son caractère, déterminé et impatient mais par-dessus tout extrêmement impulsif. Limna fini par percevoir bien plus loin que le regard embrasé du félin. La rancœur qu’il traînait, son dégoût du monde dans lequel il vivait. Elle y trouva des points communs avec elle qui la fit taire un instant afin de réfléchir au cas de l’ecaflip.

Elle était troublante, suffisamment pour faire ressortir des cotés de sa personnalité qu’il tenait à ne pas montrer. Il avait un coté dangereux, imprévisible tel une bête indomptée, qui serait resté trop longtemps seul, avec les même idées néfastes en tête. Sans personne pour lui donner un autre point de vue.

Apres délibération avec elle-même, elle décida de donner sa chance à l’ecaflip. Si elle avait bien put sentir une chose, c’est que peut de monde lui avait fait un tel honneur. Et qu’il souhaitait vraiment faire disparaître ces démons.

La bouteille de vin finie, Limna dû quitter Temosar car elle avait d’autres affaires à régler, quand à lui, il y avait encore une maîtresse à trouver. Ils se mirent donc en route chacun de leur coté.

A sa sorti de la maison Seriane L’ecaflip aperçut une silhouette aux proportions démesurées. Un sadida blanc entrain de donner une leçon à deux jeunes aventuriers sur les Serianes. Sans perdre une seconde, le félin l’aborda, il devait très certainement pouvoir le renseigner sur l’endroit où la dernière maîtresse pouvait se trouver. Ils discutèrent un moment avec la montagne blanche, qui finit par confier à Temosar un parchemin lié de Fear. Le bout de papier indiqua la montagne koalak, il retourna donc au centre du village pour reprendre le zaap vers cette nouvelle destination.

Dès son arrivée, ébloui par le coucher de soleil au travers des montagnes, il prit la route vers le sud au travers du village des éleveurs de dragodinde, et là, en route, il croisa avec chance la troisième et dernière maîtresse, Fear. Elle avait l’air prit de court, occupée dans une affaire importante et convia donc le félin de la re-contacter plus tard, quand elle aurait un peu plus de temps disponible.

La déception d’avoir été si proche du but sans réponse le froissa légèrement. Mais après tout il avait rencontré déjà deux maîtresses dans la journée, il pouvait donc se donner la nuit pour réfléchir et se reposer.

Temosar sorti une potion rougeâtre, qu’il but d’un trait avant de disparaître au milieu d’un épais nuage de fumée noir mêlé de rouge.

Brakmar, cité de la dépravation et de la débauche, une ville dans laquelle il aime se trouver quand son esprit est embrumé. Une ville dans laquelle il est facile de trouver toutes les distractions possibles pour se détendre.

Bizarrement ce soir il n’a nul envie de compagnie féminine, plutôt une envie de se retrouver seul avec lui-même pour réfléchir à ces rencontres et aux mots énigmatiques des deux maîtresses. Chose qu’il fit à la lumière d’une bougie dans une chambre de la taverne de Djaul. Il se remémora chaque mot que lui avaient dit les deux, chercha à comprendre certains concepts dont elles lui avaientt fait part, ces réflexions durèrent une longue partie de la nuit. Jusqu'à ce que la bougie fût entièrement fondue il se retrouva dans le noir. L’esprit encore plus embrumé qu’avant, il finit par s’endormir. Après tout la nuit porte conseil parait il.

Son réveil ne fut pas très matinal comme les autres jours. Il fut en fin de matinée, les idées toujours embrouillées. Il ne savait pas trop où aller, il prit la direction du Zaap de Brakmar dans l’intention de retourner à la maison Seriane. L’espoir d’y trouver Fear l’animait et à son arrivé là bas la maîtresse n’y était malheureusement pas. Il prit place à la table, sortit sa pipe qu’il bourra d’herbes à chat puis l’alluma avec une carte, qui prit feu durant le trajet de sa poche à la pipe.

La porte s’ouvrit. Une fecatte entra, contre toute attente Fear. La dernière maîtresse venait de rejoindre l’ecaflip pour son dernier entretien. Elle commença à le questionner sur son passée, cela le mit mal à l’aise. Il détestait parles de son passé car s’il était venu à la rencontre des Serianes c’était pour son avenir et non son passée. Mais elle insista, ce qui le contraint à raconter de façon très résumé son passé.

Son bref résumé ne l’avait pas convaincue, elle continua donc avec des questions plus relatives aux attentes du félin envers les Serianes. Il répéta les mêmes projets et désirs qu’il avait déjà dit à Ardath et Limna, et fut stoppé net par le maîtresse, elle lui donna un tout autre point de vue des Serianes que lui avait donner les deux autres maîtresses, cela le refroidit mais ne le découragea pas. Il continua donc à débattre sur l’utilité qu’il pourrait avoir au sein du clan.

La ténacité du félin fut telle sur ces objectifs qu’il finit par la convaincre et gagner son accord. Ils discutèrent un bon moment sur les idées qu’elle avait personnellement et diverses sujets tels que, quel maitresses aimerais t’il avoir, entres autres. Puis elle le quitta pour se rendre a un rendez-vous.

De nouveau seul, les trois accords en sa possession. Il décida de se remettre en quête de Limna, c’était elle qu’il voulait pour maitresse. Non seulement elle avait vue plus loin en lui que le commun des mortel pouvait le voir, mais il avait senti de la compréhension de sa part. Comme si elle avait eu un passé d’une extrême noirceure, lui donnant un point commun avec lui.

La journée passa sans aucune trace de Limna. Temosar ne l’avait pas cherché, il s’était contenté d’attendre dans la maison Seriane discutant avec des apprentis et membres du clan de toute chose. A la nuit tombée, éclairé par la lueur d’une bougie, l’ecaflip, n’avais toujours pas quitté la maison dans l’espoir que l’osamodas apparaisse.

Quand la bougie fut complètement fondue, l’obscurité s’empara de la pièce. La porta s’ouvrit, laissant paraître les bruits d’un pas léger de femme. Il sorti une carte afin de l’enflammer pour s’éclairer. Tombant face à un Chacha blanc et sa maitresse osamodas dont il espérer tant la visite. Sans perdre de temps il exposa son souhait à la Maîtresse Seriane, qu’elle le prenne sous son aile afin de commencer sa formation d’apprenti Seriane. Elle hésita un moment, mais le lien qu’elle avait senti elle aussi lui semblait intéressent, comme s’ils pouvaient s’aider mutuellement. Elle décida donc de le prendre comme apprenti.

Le voila apprenti Seriane. Il ne lui reste plus qu’à attendre d’être affecter à une mission par Limna, afin de prouver sa valeur pour devenir un vrai Seriane.
Revenir en haut Aller en bas
 
2: A le recherche des maitresse.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Trance Sans Dante :: La bibliothèque du royaume. :: La galerie des Rat-Istes-
Sauter vers: